S'acquitter du versement de la taxe d'apprentissage n'est pas une simple formalité fiscale. Des choix sont à faire, au bénéfice des établissements qui forment aux métiers de l'entreprise.

Source :

 Revue Française de comptabilité n°505 du 1er janvier 2017

Télécharger le document