Créée le 1er janvier 2019, par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, France compétences a pour mission d’assurer le financement, la régulation, le contrôle et l’évaluation du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage.
Son action promeut le développement des compétences, l’acquisition de certifications ainsi qu’une égalité d’accès à la formation professionnelle de l’ensemble des actifs.

 

FRANCE Compétences remplit les missions suivantes au moyen des ressources d’origine légale, conventionnelle ou contractuelle qu’il reçoit : 

  • contribuer au financement d’actions de formation professionnelle concourant à la qualification et à la requalification des salariés et demandeurs d’emploi sur la base d’appels à projets ;
  • assurer la péréquation des fonds par des versements complémentaires aux OPCO au titre de la professionnalisation pour le financement d’actions de professionnalisation ;
  • contribuer au financement du service dématérialisé d’information en matière d’orientation et de formation professionnelle ;
  • assurer l’animation du réseau des OPCO et OPACIF du champ interprofessionnel ;
  • assurer la conduite d’études et d’actions de promotion, d’information ou d’évaluation en lien avec son objet social.

Ainsi, INTERGROS est habilité à recevoir des fonds alloués par FRANCE Compétences via différents appels à projets s’adressant à des publics diversifiés et permettant de faciliter la mise en œuvre et le financement d’actions de formation.

Chaque année depuis 2011, INTERGROS se voit accorder des fonds au titre du dispositif baptisé Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle (POEI). Celui-ci s’adresse à la fois aux entreprises désireuses de recruter une personne qui sera préalablement formée aux missions qui lui seront confiées, et à ces personnes elles-mêmes, en recherche d’emploi mais souhaitant acquérir de nouvelles compétences pour faciliter leur intégration au sein d’une entreprise. Une personne s’engageant dans une POEI avec une entreprise est assurée de voir ensuite celle-ci lui proposer un emploi en lien avec la formation suivie.

En 2016 et cela pour la première fois, INTERGROS a également reçu une aide dans le cadre du dispositif intitulé Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP). Ce contrat s’adresse spécifiquement aux salariés qui ont fait, font ou feront l’objet au cours de l’année d’un licenciement économique. Ce contrat est pris en charge par INTERGROS et Pôle Emploi et permet à ces personnes d’envisager plus sereinement une éventuelle reconversion professionnelle via des actions de formation et la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences. 

INTERGROS reçoit également des fonds pour le financement d’évaluations réalisées dans le cadre du dispositif CléA, mis en place par le COPANEF. CléA regroupe des actions de formation spécifiquement dédiées à l’acquisition d’un socle de compétences dites « basiques ».

Egalement, au titre de la péréquation, INTERGROS bénéficie de fonds complémentaires pour soutenir les efforts de formation déployés par les TPE et le PME du commerce de gros BtoB.